Background_1
Test: Strider sur Xbox One
Par Havocks
Le 23/02/2014 à 17H25
Strider

Strider, sortit au début des années 90 en Arcade puis sur les consoles de Sega et autres ordinateurs de l’époque (Amstrad CPC, Commodore 64, etc..), revient 25 ans plus tard sur nos écrans par le billet de la plupart des marchés de jeux dématérialisés (Xbox Live, PSN et Steam). Bien que publié par Capcom, c'est le studio Double Helix qui ce cache derrière cette résurrection de la licence (Double Hélix qui semble d’ailleurs se spécialiser dans le recyclage de licence puisqu’ils viennent tout juste de ressusciter Killer Instinct il y a quelques mois à peine). Quand est-il de cette nouvelle mouture du jeu.. voici mon avis...


Samus, Strider et les Belmont sont sur un bateau..

Le jeu est un metroïdvania-like, entendez par là que vous débuterez la partie avec un héro dépourvu de pouvoirs vous empêchant ainsi d’accéder à certaines zones du jeu et vous obligeant ainsi à revenir sur vos pas une fois le pouvoir adéquat obtenu. Votre zone de jeu est divisée en 10 sections dans lesquelles vous pouvez aller et venir librement afin, si vous le souhaitez, de retrouver l'ensemble des bous qui y sont dissimulés. Certaines de ces sections sont elles-même divisées en 2 plans dont vous n'aurez accès qu'une fois le pouvoir de l'aigle en votre possession. Bref, croyez-moi, vous aurez de quoi faire si, comme moi, vous aimez fouiner à droite et à gauche.

Bien qu’hyper nerveux, le jeu reste super accessible et vous enchainerez glissages, sauts, pouvoirs magiques et escalade sans aucun problème. Mais à trop vouloir faire simple, Double Helix a peut être oublié de mettre un peu de subtilité dans son jeu car au final, foncer dans le tas reste souvent la meilleur des solutions. Alors certes, certains ennemis sont équipés de bouclier qui ne se détruise qu'avec une charge ou avec le pouvoir adéquate, mais bon, si vous n'avez pas envie de vous battre, il vous suffit de sauter par-dessus et de continuer votre route.

Attention chérie, ça va trancher

Votre unique arme au début du jeu est votre fidèle Cypher, mais, vous trouverez assez rapidement des Kunaïs qui vous permettront d'attaquer à distance. En plus de ses armes de base, Hiryu pourra faire appel à différents pouvoirs magiques qui, en plus de vous permettre de changer de plan ou de passer d'une zone à une autre, pourront changer la propriété de vos armes blanche. En sélectionnant ses pouvoirs via la croix directionnelle, vous pourrez, par exemple, enflammer ou geler vos ennemis; et d’ailleurs certains de vos ennemis ne sont sensibles qu'a certaines de ses altérations (leurs couleurs les trahiront).

Au final, Strider ravira certainement les fans de jeux à la Metroïd et, personnellement, il m'aura fallu un peu moins de 10 heures pour le finir à 100% (c'est a dire en ayant trouvé l'ensemble des objets cachés du jeu). Bien entendu, si vous vous contentez de faire le scénario, il vous faudra certainement moins de 7 heures lors de votre premier essai (tout en sachant qu'il existe un succès qui demande de le finir en moins de 4 heures). Sachez également qu'en finissant le jeu vous débloquerez des défis (survis et parcours) qui prolongeront un peu plus la durée de vie du jeu.

Les
• Joli, fluide et simple d’accès
• Complet avec des défis a débloquer
Les
• Peut-être un peu trop simple en mode normal
• Les dialogues qui cachent parfois l'action
Taux de Satisfaction
90%
" Très bon "
Developpeur:
  Double Helix Games
Editeur:
  Capcom
 
 
 
 
 

02-05-2017

 33 visiteurs.