Background_1
Test: Dead Rising 3 sur Xbox One
Par Havocks
Le 28/02/2014 à 16H43

Dead Rising 3 est l'une des exclues Day One de la dernière console de Microsoft. Ayant adoré le premier et bien aimé le second, j'avais hâte de tester ce dernier opus afin de me replonger dans cet univers complètement déjanté. Et donc, après une première session en solo et, dernièrement, une seconde session en coop', voici mon avis...


Dans Dead Rising 3, vous incarnez Nick Ramos, un mécanicien tatoué au charisme proche d'un bulot. Vous êtes coincé dans une ville infestée de zombies (Los Perdidos) et, bien évidemment, vous essayez désespérément de vous en enfuir tout en aidant les survivants que vous allez rencontrer ici et là.
Bien que l'histoire tarde un peu à décoller (pas avant le dernier tiers du jeu), il vous faudra bien prendre note que l'action se déroule 10 ans après les événements survenus à Fortune City (Dead Rising 2) afin de bien comprendre ce qui se passe. En effet, car même si l'histoire n'est vraiment pas le point fort du jeu, ceux qui ont joué aux 2 premiers opus apprécieront surement le lien qui est fait avec ces derniers.

Un mix entre McGyver et l'agence tous risques

Tout comme dans Dead Rising 2, Nick sera capable de combiner divers objets afin de créer des armes de plus en plus dévastatrices. En effet, et même si certains combos d'armes proviennent directement du précédent volet, vous pourrez découvrir tout un tas de nouveaux plans à confectionner, mais cela au détriment de la crédibilité de certains d'entre eux. Bon, soyons clair, pas que les combo d’armes de Dead Rising 2 étaient hypers crédibles, mais au moins, ils avaient un sens; alors que là, je cherche encore comment Nick peut créer un gant en combinant une pancarte en carton et un bâton sauteur...
Mais bon, de toute façon, comment parler crédibilité lorsqu'on vous apprend a créer de véritable char d'assaut en combinant un rouleau compresseur et une berline... Car oui, une des nouveautés de DR3 est l'apparition de véhicules combo (monde ouvert oblige). De plus, sachez que dorénavant nul besoin d’établi pour confectionner quoi que ce soit, un simple chalumeau de poche suffit.

Los Perdidos: Una ciudad que pop

Dans le jeu, vous évoluez dans la ville de Los Perdidos qui est divisée en 4 zones que vous pouvez rejoindre quand bon vous semble et sans aucun temps de chargement. Par contre, cette satanée ville a la fâcheuse habitude de "poper" devant vous (et parfois au dernier moment). Que ce soit certains éléments du décor, les zombies ou bien les textures, il y a toujours un élément qui ne s'affiche pas instantanément et c'est vraiment triste de voir ça sur une console dite Next-Gen alors qu'un GTA5 affiche tout une région sans trop de problèmes sur la génération précédente. Alors certes, il y a un très grand nombre de zombies à l’écran, mais tout de même, ça reste décevant. Mais malgré ça, la ville est plutôt bien foutue et évolue légèrement au fil du temps.

Simple comme "hola".

L'un des gros défauts de Dead Rising 3 réside, selon moi, dans sa simplicité.. Le premier volet du jeu était assez exigeant, si vous vouliez sauver tout le monde, il fallait minutieusement planifier son jeu. Dead Rising 2 avait gardé ce côté planification, mais tout en rendant l'ensemble beaucoup moins exigeant. Dans Dead Rising 3, le côté "gestion du temps" est complètement passé à la trappe. Alors certes, il y a un objectif à accomplir avant un certain temps, mais plus besoin de planifier un plan d’évacuation complexe puisque les survivants en détresse, disparaitrons purement et simplement une fois que vous les aurez débarrassés des zombies qui les entourent et vous en entendrez plus jamais parlé. Pareil pour la confection des armes combo, avant il vous fallait trouver les bons objets, puis trouver un établi pour confectionner une arme. Maintenant, plus besoin d’établi et il vous suffit de porter un objet une seule fois pour qu'il apparaisse, à volonté, dans les placards situés dans toutes vos planques. Bref, tout a ete simplifié à l’extrême et c'est bien dommage.

"Bonjour, je suis Nick, technicien chez Smartglass"

Dead Rising 3 est, jusqu’alors, le jeu exploitant le mieux l'application Smartglass de votre smartphone ou de votre tablette. En effet, cette petite application vous permettra de recevoir des appels téléphoniques d'une personne ayant quelques petites missions secondaires pour vous qui vous permettrons d’accéder à quelques salles secrètes renfermant souvent des armes combo. De plus vous pourrez gagner des codes qui vous serviront, au choix, à ouvrir des coffres d'armes ou à faire appel à une frappe arienne. C'est vraiment bien fait et c'est vraiment amusant de recevoir des appel téléphoniques du jeu sur son véritable smartphone.

Dead Rising 3 est une petite déception. J'attendais énormément de ce jeu et au final on a juste un jeu moyen qui vous permettra de vous défouler sur une horde de zombies. Même le jeu en coop' n'est finalement pas plus marrant que cela puisque le second personnage n'apparaît que de temps en temps dans les cinématiques et n'est pas vraiment indispensable à l'histoire. Pour une trentaine d'€uro, vous pouvez vous laisser tenter si vous aimez le genre, mais au-delà vous risquez peut-être de trouver le rapport qualité-prix un peu faiblard.

Les
• Un très grand nombre de zombies
• Complétement barré
Les
• Pas très beau
• Trop simple
• VF peu convaincante
• Le charisme du héro
Taux de Satisfaction
75%
" Pas mal "
Developpeur:
  Capcom Game Studio Vancouver
Editeur:
  Microsoft
 

02-05-2017

 1 membre en ligne :
 Ritonus.
 33 visiteurs.
 x3